Passer au contenu
Comment conduire un vélo électrique en toute sécurité

Comment conduire un vélo électrique en toute sécurité

En tant qu’alternative pour réduire les émissions de CO2 à travers le globe, le vélo à assistance électrique fait de plus en plus d’émules. Les marques se diversifient au rythme de l’engouement procuré par la facilité d’usage de ces vélos. Si le VAE a tout d’un vélo classique (à l’exception de son moteur), il y a quand même que savoir en user est indispensable pour en allonger la durée de vie. Cette importance va aussi à la santé de son propriétaire.

Porter un casque est obligatoire pour rouler un vélo électrique

Doté d’un moteur auxiliaire, les VAE Eskute sont des vélos capables d’aller à une vitesse de 25 km. Certains modèles sont capables d’aller plus vite, mais ne sont pas conformes à la législation quand il est question de bénéficier de subvention. Vues les performances d’un tel engin, il devient indispensable de protéger sa tête avec un casque, comme le ferait un conducteur de moto. Par ailleurs, il faut que le casque que vous comptez porter soit homologué CE.

eskute wayfarer

Portez une attention particulière à la circulation à roues et à pied

Les cyclistes doivent s'assurer qu'ils respectent les règles comme tout autre conducteur sur la route. Lorsque vous êtes sur un vélo électrique, vous n'avez pas toujours accès à une piste cyclable. Il est essentiel de garder un œil sur les piétons ainsi que sur la circulation.

Les conducteurs ne s'attendent pas à ce qu'ils roulent trop vite, et les cyclistes qui conduisent à des vitesses plus élevées doivent être conscients de cette déconnexion. Le cycliste doit être conscient des perceptions des autres pour garder une longueur d'avance et éviter les dangers potentiels.

 

Démarquez-vous de la foule

Les vélos électriques sont plus lourds que les vélos standard, ce qui rend le freinage un peu différent. Il est également important de se rappeler que les vélos sont plus rapides et que vous devez donc vous familiariser avec les freins avant de mettre le vélo sur la route.

Faites attention à votre vitesse quand vous roulez un VAE

Il est indispensable pour la sécurité du cycliste que celui-ci sache comment adapter sa vitesse en fonction des circonstances routières. Lorsque vous roulez par exemple un vélo électrique de ville sur un chemin complètement dégagé, il est possible de se laisser aller et d’accélérer. Cependant, rouler à pleine vitesse ne sera pas admissible si vous partagez la route en ville ou si vous roulez sur un chemin sinueux, cahoteux ou caillouteux.

eskute wayfarer

Freinez plus tôt

Il y a plusieurs types de freins sur un VAE. Ils peuvent être à patins, hydrauliques, à disques ou électroniques. Ils sont très efficaces tant qu’ils ne sont pas abîmés. Cela dit, il faut savoir freiner pour éviter les obstacles. Pour freiner, il faut le faire un peu avant d’atteindre l’objet. De plus, le freinage doit être progressif et non brusque, d’où l’importance de contrôler sa vitesse.

Comment se protéger d’une probable chute de votre VAE ?

Les chutes à vélo sont parfois inévitables. Si vous avez le bon équipement et que vous êtes protégé, vous n’aurez pas grand-chose à craindre. En la matière, il est fortement conseillé de porter des protège-coude. Si vous roulez votre VAE en région montagneuse ou en campagne, une genouillère ne sera pas de trop. N’oubliez pas que le casque reste obligatoire quel que soit le lieu où vous vous trouvez.

Observez toutes les lois de la circulation même quand vous roulez un VAE

Vous devez respecter certains codes routiers, comme le fait de rouler sur les zones réservées pour les VAE. C’est le cas du SAS vélo qui est un espace réservé aux conducteurs de deux-roues. Mais en règle générale, vous devez observer le code de la route, exactement comme le ferait n’importe quelle personne qui conduit un engin motorisé.

Utilisez des rétroviseurs de vélo

Vous ne pouvez pas vous déplacer avec un engin roulant sans disposer de rétroviseur, normalement. Pour des questions de sécurité personnelle, pensez à faire installer des rétroviseurs sur votre vélo électrique si celui-ci n’en dispose pas.

Prendre une assurance pour votre vélo électrique

Il convient de préciser qu’une assurance VAE n’est en aucune manière obligatoire. En effet, c’est le principe de responsabilité civile qui s’applique aux deux roues en général. Avec une assurance habitation, cela suffit souvent pour couvrir les dommages qu’une tierce personne aurait subi de la part du propriétaire du vélo. Tout cela s’inscrit dans le cadre de la responsabilité civile.

Par contre les dommages subis par celui qui conduit le vélo électrique, de même que ceux subis par le vélo ne sont pas couverts par l’assurance habitation. C’est en cela que prendre une assurance VAE peut être intéressant. De plus, cela vous protège en cas de vol. Notons par contre que le vélo électrique doit être homologué (donc respecter les normes de subvention) avant d’être assuré.

N'oubliez pas de signaler

Avec des clignotants vous aurez plus de facilités à circuler. De plus, en disposer sur votre vélo vous permet de signaler des mouvements tels que les virages.

Effectuez des contrôles d'entretien réguliers

En matière d’entretien de VAE, il y a plusieurs choses que vous devez faire.

  • Il est par exemple conseillé de recharger la batterie après chaque utilisation. Cela permet d’éviter que la batterie se décharge alors que vous serez en pleine circulation.
  • Il peut arriver que vous n’utilisiez pas votre vélo sur une longue période. Ce qu’il est conseillé de faire dans ces-là, c’est de stocker la batterie. Vous la démontez puis vous la conservez dans un endroit sec. N’oubliez pas que dans ce cas il ne faut pas la charger à 100 %.
  • La révision technique est essentiel pour votre VAE Eskute. Il vous suffit de vous rendre chez des professionnels pour que cela se fasse.
  • Pensez à régulièrement remplacer les plaquettes des freins afin de vous éviter des ratés au freinage.

 

 

 

Article précédent Prime vélo électrique : 500 euros pour financer votre achat
Articles suivant Pourquoi les vélos électriques haut de gamme utilisent-ils des moteurs à entraînement central ?

Laisser un commentaire

Les commentaires doivent être approuvés avant d'apparaître

* Champs obligatoires