Passer au contenu
Moteur central

Pourquoi les vélos électriques haut de gamme utilisent-ils des moteurs à entraînement central ?

La vente de vélos électriques a explosé ces dernières années. Et leur technologie s’est développée en parallèle. Ainsi, les moteurs électriques qui équipent les VAE et VTT ont évolué. Actuellement les deux grands types de moteurs les plus utilisés sont les moteurs moyeu et les moteurs à entraînement central.

1.Le moteur moyeu a une faible résistance et une faible résistance au roulement.

Le moteur moyeu ou moteur dans la roue est généralement un moteur sans balais dont la structure est très simple. Il est entraîné par induction électromagnétique : il affecte la vitesse du moteur en contrôlant l'intensité du courant. Cependant, limité par sa structure traditionnelle, la friction de la rotation, l'accumulation de chaleur dans le moteur, etc., le moteur à entraînement par le moyeu a un taux de conversion de l'énergie électrique en énergie cinétique plus faible, de l'ordre de 70 à 80% seulement. En outre, les moteurs dans le moyeu ont toujours eu un phénomène de "fuite magnétique", ce qui signifie que la résistance électromagnétique générée par le moteur augmentera progressivement au fur et à mesure de la consommation de la batterie. Le vélo électrique aura de plus en plus de mal à continuer à rouler sans électricité. Un moteur moyeu, surtout lorsqu’il est lourd, peut endommager la fourche à l’usure. Ce qui n’est pas le cas du moteur pédalier vu sa position centrale.

 

moteurs à entraînement central

A l’inverse donc, le moteur central recueille le signal de puissance agissant sur les pédales et coopère ensuite avec l'embrayage, l'arbre de transmission, le différentiel et d'autres composants pour appliquer l'énergie cinétique de sortie au pédalier afin d'aider le cycliste à pédaler. Pour certains fabricants de moteurs pédaliers de renommée mondiale, le taux de conversion de l'énergie électrique en énergie cinétique est généralement supérieur à 90 %. En l'absence de batterie, le moteur central est complètement séparé de l'axe du pédalier, et il n'y a pas de résistance magnétique. Par conséquent, lorsque la batterie est épuisée, vous pouvez toujours rouler sans entrave.

 

2. Le moteur moyeu a des conditions de vitesse plus variables et un couple plus important

Le couple élevé est la principale raison pour laquelle de plus en plus de coureurs choisissent uniquement des moteurs dans le pédalier. Car les utilisateurs remarquent également qu'ils ont ainsi la possibilité de contrôler la vitesse du couple transmis à la roue arrière en changeant de vitesse.

Même avec l'ajout d'un capteur de couple, le moteur moyeu ne peut toujours contrôler la vitesse que par l'intermédiaire de l'intensité du courant, en augmentant simplement la vitesse de rotation du moteur pour augmenter le couple. Il suffit d'augmenter la vitesse de rotation du moteur pour augmenter le couple, ce qui entraîne une plus grande consommation d'énergie, un plus grand gaspillage d'énergie et un rendement global plus faible.

Les conducteurs de VAE à entraînement central remarquent souvent une sensation de cyclisme plus naturelle. Après tout, le centre du vélo électrique est l'endroit où un vélo classique a des pédales, et l'entraînement central imite parfaitement cette fonction.

 

3.Le moteur central rend meilleur le centre de gravité, ce qui convient aux vélos de sport

En raison du poids élevé du moteur à entraînement par moyeu, qu'il soit placé sur la roue avant ou la roue arrière, le centre de gravité de la bicyclette ne sera pas équilibré. De plus, lorsque le moteur assiste, il provoque un fort sentiment de frustration, ce qui n'est pas adapté au contrôle de la bicyclette et affecte sérieusement l'expérience de conduite. En outre, l'inertie de rotation générée par le propre poids du moteur augmentera la charge du système de freinage.

Un moteur pédalier situé au centre d'une bicyclette électrique a également un bon effet sur l'équilibre. Le centre de gravité est plus bas que le cycliste et l'e-bike est plus facile à contrôler.

Le moteur à entraînement central a donc un meilleur équilibre de gravité, il n'affecte pas l'équilibre du vélo en cas de conduite rapide et ne nécessite pas de batteries supplémentaires pour le contrepoids. C'est pourquoi la plupart des vélos électriques haut de gamme récemment commercialisée intègrent un moteur central ou pédalier.

Cela permet également de réduire la charge sur le système de freinage, d'améliorer les performances de freinage et de prolonger la durée de vie du système de freinage. Ce qui en fait un système idéal pour les vélos électriques de sport.

moteurs à entraînement central

4.Le moteur central a moins de lignes de connexion, des accessoires plus rationalisés et un degré d'intégration plus élevé

 

Le moteur à entraînement central a lui un très haut degré d'intégration, et peut généralement atteindre un niveau de protection supérieur.

Le moteur central, plus avancé technologiquement, est un mécanisme de combinaison d'engrenages de transmission internes. Des engrenages d'embrayage multiples forment un cliquet à vitesse variable à l'intérieur du moteur, ce qui augmente le couple de sortie et offre une capacité de charge et de montée plus élevée. Et son capteur de couple est plus sensible, détectant les changements dans la force de pédalage de la manivelle, qui agira directement sur l'axe du pédalier et accélérera plus rapidement.

De nombreux composants sont intégrés dans le moteur à entraînement central, avec seulement quelques fils sortant pour se connecter au contrôleur du guidon. Cette conception simplifiée et intégrée confère à la bicyclette un aspect plus concis et un entretien plus facile.

A l’inverse, les vélos électriques à moteur à entraînement par moyeu comportent de nombreux composants, ce qui augmente le taux de défaillance lors d'une utilisation quotidienne.

 

moteur central

5.Le moteur central a des capacités plus fortes en termes de performances à la fois étanches à la poussière et à l'eau et réduit les risques de dysfonctionnement

Enfin, les moteurs à entraînement central permettent l'utilisation de véritables capteurs de couple pour les systèmes d'assistance au pédalage, qui régulent la puissance du moteur en fonction de la force avec laquelle vous appuyez sur les pédales. A l’inverse des moteurs à moyeu qui s'appuient souvent sur des capteurs de cadence pour l'assistance au pédalage, qui ne régulent la vitesse du moteur qu'en fonction de la vitesse des pédales. Ce qui peut entraîner une synchronisation saccadée ou maladroite du moteur, en particulier lors de la montée d'une côte ou du déplacement du vélo électrique.

Le moteur pédalier peut complètement résister à l'intrusion de poussière et aux jets d'eau sous n'importe quel angle. Ce qui convient particulièrement aux VTT électriques et aux vélos électriques de sport. Et donc pour ceux qui aiment pratiquer des activités sportives avec leur vélo électrique de sport, en montage ou sur les chemins par exemple, quel que soit le temps.

Le moteur central ou pédalier est donc technologiquement plus avancé et offre de meilleures conditions pour les vélos électriques de sport. C’est pourquoi, bien que souvent plus cher, il convient aux vélos électriques des marques haut de gamme.

 

Article précédent Comment conduire un vélo électrique en toute sécurité
Articles suivant Vélo électrique Eskute

Laisser un commentaire

Les commentaires doivent être approuvés avant d'apparaître

* Champs obligatoires